....Monnaie..Currency....
Mon compte..My Account

Vase bleu de Bizen à botamochi, Japon (vers 1970)..Ovoid Blue Bizen ware Botamochi vase, Japan (ca. 1970)

Vase bleu de Bizen à botamochi, Japon (vers 1970)..Ovoid Blue Bizen ware Botamochi vase, Japan (ca. 1970)
Vase bleu de Bizen à botamochi, Japon (vers 1970)..Ovoid Blue Bizen ware Botamochi vase, Japan (ca. 1970)
Vase bleu de Bizen à botamochi, Japon (vers 1970)..Ovoid Blue Bizen ware Botamochi vase, Japan (ca. 1970)
Vase bleu de Bizen à botamochi, Japon (vers 1970)..Ovoid Blue Bizen ware Botamochi vase, Japan (ca. 1970)
Vase bleu de Bizen à botamochi, Japon (vers 1970)..Ovoid Blue Bizen ware Botamochi vase, Japan (ca. 1970)
Vase bleu de Bizen à botamochi, Japon (vers 1970)..Ovoid Blue Bizen ware Botamochi vase, Japan (ca. 1970)
Vase bleu de Bizen à botamochi, Japon (vers 1970)..Ovoid Blue Bizen ware Botamochi vase, Japan (ca. 1970)
Vase bleu de Bizen à botamochi, Japon (vers 1970)..Ovoid Blue Bizen ware Botamochi vase, Japan (ca. 1970)
Vase bleu de Bizen à botamochi, Japon (vers 1970)..Ovoid Blue Bizen ware Botamochi vase, Japan (ca. 1970)
Vase bleu de Bizen à botamochi, Japon (vers 1970)..Ovoid Blue Bizen ware Botamochi vase, Japan (ca. 1970)
Vase bleu de Bizen à botamochi, Japon (vers 1970)..Ovoid Blue Bizen ware Botamochi vase, Japan (ca. 1970)
Vase bleu de Bizen à botamochi, Japon (vers 1970)..Ovoid Blue Bizen ware Botamochi vase, Japan (ca. 1970)

Vendu..Sold out

....

Fours de Bizen

Vase ovoïde hanaire (Hana-ire) à col évasé à ourlet rentrant
Fût flanqué de deux anses pliées
Grès nu gris bleuté dit bleu de Bizen à décor de tâches brunes dites botamochi (littéralement « gâteau de riz »)
Cuisson au bois
Signature sous la base

Bizen, Japon
Ère Shōwa (vers 1970)

Pièce unique


Dimensions
H 24,5 cm

Condition
Excellent état

..

Bizen kilns

Blue Bizen ovoid vase withe handles
Stoneware with botamochi youhen pattern
Wood firing
Signature under the base

Bizen, Japan
Circa 1960

Unique Artwork

Dimensions
H 24,5 cm

Condition
Excellent condition

....

Notre vase est un très bel exemple de la délicatesse extrême des potiers de Bizen, sa forme très équilibrée, robuste se termine par un col rentrant très dessiné. La richesse du décor vient du jeu des bouffées de flammes  et de l’action de l’atmosphère de cuisson utilisée pour dessiner ce subtil mariage de brun rouge et de gris bleuté qui forment sur une terre cuite nue ce motif difficile à réaliser et tant recherché. Ces cercles que l’on peut voir sur la panse et la base sont les traces laissées par les objets placés à proximité pendant la cuisson. On les nomme botamochi (littéralement « gâteau de riz »). Ces motifs extrêmement simples sont très appréciés pour leur beauté accidentelle, témoins de l’heureux et fécond dialogue entre le potier, le feu et la terre.

Bizen a traversé les siècles jusqu'à nos jours en restant fidèle à la technique simple du grès nu cuit le plus souvent au bois de pin rouge. Ceci a été rendu possible grâce aux recherches constantes des potiers. Quelque soit l'époque, la technique ancienne a suscité de nouvelles formes d’expression, et de tout temps un désir incessant de création a animé les artistes. De nos jours, cette ardeur novatrice n'a pas tari et de nombreux artistes talentueux ont repris le flambeau, donnant naissance à un foisonnement d'œuvres inédites, on parle désormais d'un deuxième âge d'or de Bizen, après celui de l'époque Momoyama (fin du seizième / début du dix-septième siècle).
Aucun four du Japon n'apparait aussi prolifique.

Grâce au renouveau initié dès les années 1930 par Tôyô Kaneshige, Kei Fujiwara et Tôshû Yamamoto et qui s'épanouit dans les années d'après-guerre, s'établissent les fondements de la céramique de Bizen moderne, moteurs de son essor actuel. Après avoir connu un apogée au seizième siècle, les potiers s'étaient laissés gagner dès le dix-septième siècle par une virtuosité technique peu inventive. Sur toile de fond des remous du mouvement Mingei guidé par Yanagi, une génération de potiers nourris de la beauté des ustensiles de la cérémonie du thé de l'époque Momoyama, renoue avec une céramique célébrant les qualités de la terre brun sombre et grasse de Bizen. Elle retrouve le charme simple et naturel du grès nu absent des bibelots colorés qui incarnait le dépérissement du savoir-faire local.
Les potiers sentent qu'il faut obéir à la terre et au feu. Loin de réaliser des imitations serviles de l'art ancien, ils ouvrent la voie à un style contemporain qui devient la force vive de Bizen. Les formes et contours sont simples, dictés par la soumission aux contraintes du tour. Les pièces sont d'usage, la palette des effets du feu y semble illimitée dépassant les croyances selon lesquelles seul un émail pouvait produire autant de richesse de matière. Ici ce n'est plus seulement une affaire de surface. La matière se transforme léchée par les flammes et caressée par les cendres. L'artiste ne cherche pas toujours à faire montre de son adresse. La poésie irrigue les créations des potiers de Bizen, une poésie qui ne s'exprime pas à haute voix mais qui point, secrète et intense, de l'intérieur des œuvres.

La céramique de Bizen est probablement de toutes les nombreuses céramiques du Japon, celle qui a le plus richement traduit l'esthétique japonaise. Son appréciation à l'étranger est déjà ancienne et l'on voit combien son influence sur la céramique européenne s'est déjà fait sentir au vingtième siècle, de La Borne en France au New Jersey où Peter Voulkos initia la révolution qui fut la sienne, en passant par Saint-Ives en Cornouailles ou par Bornholm au Danemark.

C'est au fond sa force que de s'adresser directement au cœur sans artifice et ainsi parler à l'âme commune, une manière pour nous d'envisager que la beauté ne connaît ni frontière ni goût.

EnregistrerEnregistrer

Newsletter

....Entrez votre mail et nous vous tiendrons informés des nouvelles et des mises à jour! ..Enter your mail and we'll keep you posted with news and updates!....