....Monnaie..Currency....
Mon compte..My Account

Lampe de table de forme libre noire, France (vers 1950)..Free form biomorphic table lamp, France (circa 1950)

Lampe de table de forme libre noire, France (vers 1950)..Free form biomorphic table lamp, France (circa 1950)
Lampe de table de forme libre noire, France (vers 1950)..Free form biomorphic table lamp, France (circa 1950)
Lampe de table de forme libre noire, France (vers 1950)..Free form biomorphic table lamp, France (circa 1950)
Lampe de table de forme libre noire, France (vers 1950)..Free form biomorphic table lamp, France (circa 1950)
Lampe de table de forme libre noire, France (vers 1950)..Free form biomorphic table lamp, France (circa 1950)
Lampe de table de forme libre noire, France (vers 1950)..Free form biomorphic table lamp, France (circa 1950)
Lampe de table de forme libre noire, France (vers 1950)..Free form biomorphic table lamp, France (circa 1950)

Vendu..Sold out

....

Travail moderniste français

Pied de lampe de forme libre organique
Faïence émaillée noire légèrement irisée formée d'un seul élément mouvementé

France
Vers 1950

Dimensions
H 23 cm (pied seul)

Condition
Excellent état - électrification fonctionnelle, lest intérieur au ciment, abat-jour de démonstration (non fourni)

..

French modernist work

Free form biomorphic table lamp
Slightly iridescent black glazed earthenware formed of a single element

France
Circa 1950


Dimensions
H 23 cm (without lampshade)

Condition
Excellent condition – Functional electrification, concrete inside for stability, Demonstration lampshade (Not Included)

....

Au sortir de la seconde guerre mondiale un important renouveau formel s'inaugure. 
Une rupture forte avec le répertoire formel de l'entre-deux-guerres s'installe et comme en d'autres temps d'accélération technologique majeure, les jeux sont brouillés et les anciennes distinctions séculaires entre baroque et classicisme peinent alors à éclairer les enjeux de ce présent.
La ligne trouve une voie inédite, elle s'arrondit sans tension, elle ondule librement plus qu'elle n'est courbée, la chorégraphie souple de ce qu'on commence alors à appeler la forme libre, s'installe à tous les niveaux du paysage quotidien, des projets architecturaux les plus ambitieux aux motifs des tissus de robe d'été.
La jeune génération qui a passé son adolescence sous la sombre aura du conflit mondial s'époumone dans une urgence vitale à tuer le père, elle ne peut oublier, à l'heure de se voir dans le miroir, que tant que nous vivrons, nous aurons à vivre avec nous-mêmes. Elle cherche à rompre avec un Occident qui au sortir de la guerre, malgré les déclarations pacifistes de bon ton, fait mine d'ignorer ce qu'il a engendré et laissé produire. Les résonances sont violentes et pour la jeune génération, il y a un besoin impérieux d'imaginer de nouvelles formes de vie propres à orienter durablement un autre être-au-monde.

Les expériences sont nombreuses, autant que les motivations qui les suscitent, et ce n'est pas dans ces quelques lignes que nous prétendrons résumer la richesse de leurs implications. Un point commun demeure cependant: puisque l'image a montré l'immontrable d'Hiroshima à Auschwitz, puisque le langage semble trop impuissant à partager l'indicible, il faut chercher ailleurs, coûte que coûte et c'est par une forme d'intime repli sur soi qu'une expérience voit alors le jour.
Si l'existence humaine a été salie jusque dans ses aspects les plus infimes il faut alors réagir à un degré équivalent. L'arme atomique est allée loin, profond et, en une quête salutaire nourrie de désespoir, d'aucuns vont alors chercher cet infime degré indemne à partir duquel recommencer. L'échelle symbolique devient l'atome, la molécule, l'humain dans sa composition microscopique et la forme devient alors "organique". Les rideaux sont parsemés de globules colorés, le mobilier prend des allures biomorphiques inspirées de ces formes sans écho négatif, la forme "rognon" pourtant chère au XVIIIe siècle s'éclaire d'un succès nouveau. L'humain dans son rapport vital au monde se veut l'échelle signifiante. Le Corbusier impose son modulor et met de côté -un temps- la droite ligne rationaliste. Le contexte ayant vu naître cette tentative de repartir du plus petit élément, aura comme corollaire pervers l'érection de la vie biologique comme échelle de la vie de la cité, annonçant peut-être le grave revirement du politique en bio-politique tel que Foucault l'a décrit.

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Newsletter

....Entrez votre mail et nous vous tiendrons informés des nouvelles et des mises à jour! ..Enter your mail and we'll keep you posted with news and updates!....